A quoi servent les horaires de bureau ?

A l’ère de l’industrialisation, où les gens étaient payés pour rester sur la chaine de 8h à 19h, il était logique de leur demander de pointer et de respecter des horaires de bureau. D’indiquer précisément à quel moment ils ont travaillé.

La tendance aujourd’hui est à la disparition de la limite entre travail et vie personnelle. On répond aux emails le week-end, on prend un jour de télé-travail, on vérifie son agenda au petit déjeuner. Les “heures supplémentaires” ont belles et bien disparues de nos vies (après avoir disparues de nos bulletins de salaires). C’est l’esprit startup, semble-t-il ?

On à l’impression qu’il faut travailler “quand le travail doit être fait”, qu’importe votre position géographique (au bureau, dans les transports, chez vous ou même en vacances).

Des vacances illimitées ?

Netflix revendique un modèle d’entreprise sans aucun contrôle sur la présence des employés. Ils ont officiellement un nombre illimité de vacances. L’argument principal est de ne plus évaluer les gens sur le temps passé au travail, mais sur leurs performances. Sur leurs résultats. C’est du bon sens.

Mais attention, cela à pour effet directe de forcer les gens à se responsabiliser. De savoir prendre du recul, de bien séparer leur vie privée et leur vie professionnelle. De savoir s’aménager des temps de repos.

Pas d’horaires de bureau : l’effet pervers

Mais c’est impossible, ca ne marche pas aussi simplement. Les études montrent que la plus part des employés travaillent plus souvent et plus longtemps. Bingo me direz-vous ? Ce serait ignorer l’effet pervers : sans temps de repos, ces employés sont davantage stressés et fatigués que la moyenne. Leur productivité à l’année chuteL’entreprise y perd !

Le meilleure moyen d’être inefficace, c’est bien de faire plusieurs choses en même temps ! On ne peut pas être à la fois à la plage, entrain de se reposer et de s’ouvrir à ses enfants, et à la fois sur son téléphone entrain de suivre un compte rendu de réunion. C’est présumer des limites humaines.

Respecter les limites humaines

Alors il appartient aux managers de poser des règles sur la séparation vie pro / vie perso. Certaines entreprises imposent ces limites : elles coupes accès à internet, voir même l’éclairage à partir d’une certaine heure. Hop ! Rentrez-chez vous … et revenez demain en pleine forme s’il vous plait !

C’est le bon sens que de savoir séparer temps de travail efficace et temps de pauses réparatrices. Pendant les vacances tout comme pendant les journées de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.